Federer/Nadal : destins croisés

01/dic/2009 15.46.00 SoloCalcio Contatta l'autore

Questo comunicato è stato pubblicato più di 1 anno fa. Le informazioni su questa pagina potrebbero non essere attendibili.
Numéro 2 mondial en début de saison, Roger Federer a essuyé des larmes de frustration en finale de l'Open d'Australie et des interrogations sur sa capacité à terrasser Rafael Nadal. Comme les albums de Martine, les «Federer et l'urgence d'un coach », «Federer et le complexe Nadal », « Federer ne fait plus peur » ont fait fureur. Au comble de l'agacement, il craque et fracasse même une raquette lors de sa défaite (3-6, 6-2, 6-3) en demi-finale contre Novak Djokovic à Miami. Pour Rafael Nadal, le cathédrale s'effondre à Roland-Garros avec une première défaite Porte d'Auteuil. Le Majorquin vit un calvaire sur le central acquis à la cause de Robin Söderling et il repart en larmes à Majorque avec une défaite (6-2, 6-7 [2], 6-4, 7-6 [2]) en huitièmes de finale. Il ne dit rien, mais ses genoux le font souffrir. L'inquiétude se traduit par une conférence de presse improvisée au All England Lawn Tennis Club où l'Espagnol annonce son forfait. Il ne reprend la compétition qu'à Montréal en août. Entre-temps, il a perdu son titre à Wimbledon et sa première place mondiale. Mais ses soucis de santé ne sont pas terminés et s'accompagnent d'une douleur personnelle avec le divorce de ses parents. Son été est dur, très dur. Comme toujours, il ne dit rien, mais il s'est blessé aux abdominaux contre Petzschner à Montréal. Il poursuit dans la souffrance la tournée américaine qui se conclut par une demi-finale à l'US Open et une petite déchirure aux abdos... Il enchaîne les défaites, perd confiance et inversement.
blog comments powered by Disqus
Comunicati.net è un servizio offerto da Factotum Srl