L'Inter souffre mais se détache

(Photo Reuters) Corrigés cette semaine en Ligue des champions, l'Inter Milan et la Juventus comptaient sur la 14e journée de Serie A pour relever la tête.

01/dic/2009 01.40.00 SoloCalcio Contatta l'autore

Questo comunicato è stato pubblicato più di 1 anno fa. Le informazioni su questa pagina potrebbero non essere attendibili.
Tombeur dans la douleur de la Fiorentina (1-0), l'Inter Milan compte désormais huit points d'avance sur la Juventus, battue à Cagliari (0-2). (Photo Reuters)


Corrigés cette semaine en Ligue des champions, l'Inter Milan et la Juventus comptaient sur la 14e journée de Serie A pour relever la tête. Au final, les deux géants transalpins, qui avaient besoin de reprendre des couleurs après deux déconvenues enregistrées respectivement à Barcelone et à Bordeaux sur le même score (0-2), ont connu des fortunes diverses. A une semaine de leur face- à-face, les champions d'Italie ont battu dans la douleur la Fiorentina (1-0) tandis que la Juve a concédé une nouvelle défaite à Cagliari (0-2). Conséquence immédiate : les Nerazzurri comptent désormais huit points d'avance en tête du classement. Ils en compteront sept si l'AC Milan s'impose à Catane en soirée.

Au Camp Nou, l'Inter n'avait pas vu le jour durant soixante minutes. Dimanche, il a galéré pendant la quasi-totalité de la rencontre et a dû attendre la 85e minute pour être délivré face à la Fiorentina. Alors que Muntari (14e, 69e), Lucio (57e), Eto'o (65e), Milito (65e) et Lucio (57e , 70e) avaient manqué de précision, Milito se faisait justice en transformant un penalty qu'il avait obtenu logiquement. Milito sauvait les meubles tandis que ce n'était pas la journée d'Eto'o qui a manqué un face-à-face au devant de Frey (88e). Auparavant, Gilardino, en trouvant le poteau après une action de classe, avait raté le K.-O (80e).


Rien ne va plus pour la Vieille Dame
Dominée à Bordeaux, la Juve a de nouveau sombré (0-2). La scène s'est cette fois passée en Sicile, à Cagliari. Rien ne va plus pour les hommes de Ciro Ferrara qui avait reconduit un système en 4-2-3-1 très critiqué. Amauri seul en pointe, soutenu par Camoranesi, Diego et Marchisio, la formule n'a pas fonctionné. Et ce sont les Siciliens, qui avaient déjà faitsouffrir l'AC Milan dimanche dernier (4-3 pour les Rossoneri),qui se sont distingués en ouvrant la marque par une frappe splendide de Nenê (30e) des vingt mètres. Même Buffon n'a rien pu faire. Le portier italien s'inclinait une deuxième fois devant Matri en fin de match (89e). Averti, Momo Sissoko ratera le choc face à l'Inter, samedi prochain. Dans un duel d'outsiders, Naples a accroché Parme (1-1) tandis que la Roma s'est imposée à Bergame sur le terrain de l'Atalanta (2-1) grâce à Vucinic et Perrotta. Les Romains sont désormais 9es. Emmanuel Langellier
blog comments powered by Disqus
Comunicati.net è un servizio offerto da Factotum Srl